Saviez-vous que les Composés Organiques Volatils, aussi connus sous l’acronyme COV, sont malheureusement présents en grande quantité dans nos intérieurs et ont souvent un effet négatif sur notre santé ? Mais que sont exactement ces COV ? Quel est exactement leur impact sur notre santé ?

Que sont les COV ?

Les COV sont des composés organiques pouvant se trouver facilement sous forme gazeuse dans l’atmosphère. Dans la famille des COV, on distingue ceux composés de méthane (CH4), issus de la dégradation des végétaux ou des gaz des ruminants, et ceux n’en contenant pas, qu’on baptise COVNM, pour composés organiques volatils non méthaniques. Ceux qui nous intéressent ici sont les COVNM. Ils ont comme sources principales les hydrocarbures fossiles, les moteurs et chaudières brûlant de la biomasse, certaines activités industrielles (mines, exploitation pétrolière, etc.), mais aussi toutes les activités utilisant des solvants organiques qu’on retrouve ensuite dans les colles, peintures, vernis, etc.
 
Un COV présent en quantité importante dans nos intérieurs est le formaldéhyde : celui-ci est issus entre autres des résines (par exemple celles contenues dans les panneaux de bois), des produits ménagers, mais aussi des fumées de tabac ou de bougies.

Des impacts directs et indirects sur la santé

Le principal problème concernant les COV, c’est qu’ils sont contenus à l’origine dans des matériaux solides ou dans des liquides utilisés au quotidien dans des usages privés ou professionnels et industriels. Les COV sont notamment des précurseurs de l’ozone et à ce titre entrainent indirectement des effets sur notre santé tels qu’irritations, toux ou essoufflement.

Mais les COV ont également des effets directs sur notre santé, les plus nocifs étant même classés comme cancérogènes avérés. C’est le cas par exemple pour le benzène ou pour le formaldéhyde, un polluant qui provient des matériaux de construction, des revêtements, des éléments d’ameublement et de décoration et des produits d’entretien. L’Observatoire de la qualité de l’air intérieur en France indique que la concentration de certains polluants peut être jusqu’à 15 fois plus importante dedans qu’elle ne l’est dehors !

Limiter la concentration en COV dans nos intérieurs

Heureusement, il existe des moyens pour réduire notre exposition aux COV dans nos intérieurs. En premier lieu, il s’agit de bien aérer chez soi afin de renouveler l’air et d’éviter que ces polluants ne s’accumulent à l’intérieur.
 
Mais le mieux reste encore de réduire les sources de pollution que nous avons chez nous. Le premier reflexe lorsqu’on achète un produit de construction ou de décoration doit être de se diriger vers des produits étiquetés A+, ce sont eux qui présentent le plus faible taux d’émission de substances volatiles.
 
Vous pourrez trouver plus de conseils sur l’amélioration de la qualité de l’air intérieur sur le site de l’Observatoire de la Qualité de l’Air Intérieur consultable ici.

 

Et Evertree?

 
A l’origine, c’est pour agir sur la qualité de l’air intérieur que nos chercheurs se sont penchés sur une alternative végétale aux résines chimiques fossiles utilisées dans les matériaux en bois. Après plusieurs années de recherche et plus de 13 familles de brevets déposées, Evertree a mis au point la première solution adhésive végétale sans formaldéhyde : Green Ultimate. Le projet avait été baptisé « Respire » à l’origine, et pour cause : cette résine végétale vient apporter une réponse aux problématiques liées à un des principaux COV présents chez nous.
 
Basé sur cette résine végétale, le panneau MDF Next®, réalisé en partenariat avec Panneaux de Corrèze, permet de fabriquer des meubles et d’aménager nos intérieurs en limitant les COV, ce panneau étant le premier panneau MDF biosourcé classé A+.
 
Il s’agit donc d’avancées majeures pour une meilleure santé et un meilleur environnement.