Jérôme Cabaret, directeur général de la société Panneaux de Corrèze, dresse le portrait d’un acteur du bois à la démarche ancrée sur un territoire sylvicole, dont la vision l’a conduit à s’intéresser aux solutions alternatives au pétrosourcé. Une philosophie qui résonne avec le Projet Green by Evertree lancé par Evertree pour fédérer l’ensemble de l’écosystème et proposer des solutions meilleures pour l’environnement et la santé.

 

Le savoir-faire français est à l’honneur avec Next, une première mondiale issue du partenariat entre Evertree et la société Panneaux de Corrèze. Cette entreprise de fabrication de panneaux de MDF déploie en Europe son dynamisme ancré sur le territoire corrézien et ses solutions techniques provenant d’une matière première sourcée localement (dans un rayon de 70 km). Nous avons fait le point avec le directeur général de Panneaux de Corrèze, Jérôme Cabaret, qui a repris l’usine en 2015 avec deux associés, Pascal Casanova et Philippe Mocaer, pour sauver des emplois et emmener la production de panneaux MDF 100% français vers un horizon 2025 meilleur pour la santé et pour l’environnement.

Depuis quand existe votre usine et quelle est votre activité principale ?

 

Notre usine de panneaux de bois MDF est implantée à Ussel (19) au cœur du territoire de Corrèze et cela en fait sa force. Nous proposons nos panneaux de MDF depuis de nombreuses années. Nous fabriquons et vendons environ 135 000 m3 de panneaux de MDF par an.

 

L’usine a été créée en 1988 par M. Pinault, avec le soutien de Jacques Chirac, qui était alors premier Ministre (et candidat à la Présidentielle), pour démontrer la capacité de créer de l’emploi en Corrèze. Nous avons racheté l’usine en 2015. Nous avons été aidés par des industriels locaux et les collectivités territoriales, qui ont investi à nos côtés. Et probablement par le second président de la République corrézien, François Hollande. C’est pourquoi j’aime appeler cette usine, l’usine des deux Présidents. Avec ces soutiens locaux, nous sommes donc bien ancrés au niveau territorial. De plus, nous participons à des initiatives de l’écosystème du bois, comme le Fonds Forestier en Limousin, avec lequel nous replantons des arbres.

 

Nous employons une centaine de personnes dans l’usine et sur le territoire, on recense 250 emplois indirects. L’usine a donc créé son propre écosystème. Toute la matière première (98% de l’approvisionnement) provient d’un rayon de 70 km autour de l’usine.

Racontez-nous la genèse de Next, ce panneau MDF biosourcé, une première mondiale née en Corrèze.

 

Cette première mondiale, qui est la fierté de chacun des collaborateurs de l’usine, est d’abord l’histoire d’une rencontre entre deux sociétés qui partagent la même philosophie et le même souci environnemental. Deux entreprises qui utilisent des connexes de production. Nous, nous utilisons les produits connexes des scieries, la partie de l’arbre qui ne sera pas utilisée comme une grume. Evertree utilise des produits connexes des graines de colza ou de tournesol, qui ne seront pas utilisés pour produire de l’huile : les tourteaux.

 

Chacun de nous pense qu’on ne peut pas prendre à la Nature sans faire attention. Toute la démarche qui a permis de créer Next est partie de cette idée de faire attention à notre consommation, au CO2 que nous rejetons, à notre environnement aussi bien qu’à notre santé. C’est la philosophie à laquelle nous adhérons dans le cadre du projet Green by Evertree.

 

Je connaissais Xavier Le Fur, aujourd’hui directeur de l’innovation et du business development d’Evertree, avec qui j’avais travaillé. Lorsqu’il est venu me voir avec le produit Green Ultimate, qu’Evertree venait de mettre au point, cela nous a intéressé. Nous avons immédiatement compris l’importance pour Panneaux de Corrèze de pouvoir proposer le premier panneau de bois composite biosourcé. De plus, les connexes permettent de ne pas utiliser des adhésifs issus de terres arables. Enfin, autre avantage, la production serait disponible immédiatement en quantités suffisantes.

 

Green Ultimate est une première mondiale également car c’est la première solution adhésive écologique efficace sans formaldéhyde ni isocyanate. Nous avons fait des tests à la fin de l’année 2019 et courant 2020. Ils se sont révélés plus que concluants : nous nous sommes rendus compte que le produit était aussi bon que ce qui se faisait auparavant !

 

Next est donc maintenant prêt à répondre à la demande de nos clients : dans l’agencement de magasins, d’hôtels, de restaurants, dans le mobilier pour enfant, dans les portes, les parquets, les plinthes, mais aussi dans les établissements recevant du public (écoles, musées, hôpitaux…), etc.

Quelle est votre vision pour cette solution 100% végétale ? Va-t-elle conquérir de nouveaux marchés ?

 

Nous avons beaucoup de demande de solutions biosourcées de la part de nos clients. La génération des trentenaires est très demandeuse, mais en réalité, cela devient transgénérationnel, tout le monde prend conscience de l’importance de favoriser des solutions meilleures pour la santé et meilleures pour l’environnement. Cette demande est saine car elle oblige les industriels à trouver des solutions.

 

Notre chance a été qu’Evertree nous propose une solution déjà existante et développée. De plus, nous avions la bonne taille d’entreprise pour nous lancer dans cette aventure avec une souplesse et une rapidité d’adaptation à ce nouveau produit.

 
 
 

Nous aurons peut-être besoin d’adapter certaines de nos machines, mais nous sommes déjà prêts à faire face à la demande.

 

Maintenant, il nous faut faire naitre Next sur le marché, les particuliers sont déjà demandeurs de solutions biosourcées mais il nous faut convaincre clients et partenaires que nos panneaux Next ont les mêmes caractéristiques mécaniques que les panneaux composites faits à base de résine pétrosourcée. Ils présentent les mêmes avantages sans formaldéhyde ajouté et sont en prime 100% français !